Le nom d’Arzal est sans doute à l’origine un mot composé de la préposition « ar » du celtique « are » = sur, près de – et du mot latin « sal » = le sel. ARZAL = près du sel.

 Pourquoi ce nom ?

                                                                                        

Arzal, origine du nomArzal est à mi-chemin entre deux presqu’îles qui ont vécu ou vivent encore avec le sel : dans la presqu’île de Guérande, le célèbre sel de Guérande est toujours récolté aujourd’hui. La presqu’île de Rhuys a, quant à elle, produit beaucoup de sel du Moyen-Age à la fin du XIXè siècle. Ce sont les moines de Saint-Gildas du Rhuys qui ont fait aménager les premiers marais salants au Moyen-Age. Au XIXè siècle, 230 gabelous (douaniers) et de nombreux sauniers et paludiers vivaient de l’exploitation du sel.

 Dans le pays de Muzillac, à Ambon et Billiers, de nombreux marais, anciens marais salants, sont encore visibles. Et à Arzal, une partie du sentier botanique de Cosca (circuit du marais) est un chemin creux emprunté autrefois par de « faux sauniers » ou contrebandiers du sel : ils voulaient ainsi écouler leur cargaison de sel dans l’arrière-pays en évitant les gabelous postés en amont sur la Vilaine. Indispensable pour conserver les aliments, le sel était transporté par bateau, et de nombreuses chaloupes remontaient la Vilaine avec leur cargaison de sel …

 Cernée par le sel, la Commune d’Arzal porte bien son nom !

Source : Fédération régionale des Pays d’accueil Touristiques de Bretagne.

Partager

Syndication

Syndiquer le contenu